déchet-électronique-téléphone

Avec la vitesse étonnante à laquelle la technologie progresse, nous avons tous vécu des générations de modèles et des catégories entières d’appareils devenant obsolètes. Une technologie qui était considérée comme de pointe il y a quelques années seulement ne peut plus suivre le rythme des mises à jour récentes.

Qu’advient-il de ces appareils lorsqu’ils n’ont plus d’utilité ? Nombre d’entre eux restent à la maison pendant des années, prenant la poussière, sans que leurs propriétaires sachent quoi en faire. Finalement, la plupart finissent à la poubelle, ce qui peut avoir des conséquences graves et inattendues.

Dans cet article, les experts de Recycell présentent un aperçu des déchets électroniques, de leurs dangers et de la façon dont ils peuvent être atténués.

Qu’est-ce qu’un déchet électronique ?

Les déchets électroniques, également connus sous le nom de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), désignent les appareils électroniques qui sont mis au rebut parce qu’ils ne sont plus désirés, ne fonctionnent plus ou ne sont plus considérés comme utiles. Ce terme englobe presque tous les articles qui contiennent des circuits ou des composants électriques alimentés par l’électricité ou une batterie. Cela inclue les micro-ondes, les ventilateurs, les téléphones intelligents, les ordinateurs, les lecteurs DVD et Blu-Ray, les consoles de jeux vidéo, les téléviseurs, les télécopieurs et les imprimantes.

Les déchets électroniques augmentent de manière exponentielle, avec un record de 53,6 millions de tonnes générées dans le monde en 2019, selon le Global E-Waste Monitor 2020. Cela pose un problème majeur, car les déchets électroniques rejettent des matériaux toxiques lorsqu’ils sont éliminés dans les décharges. Les appareils électroniques contiennent des matières premières précieuses qui pourraient être réutilisées, mais seulement 17,4 % des déchets électroniques générés en 2019 ont été recyclés, laissant la grande majorité des 57 milliards de dollars américains de matières premières dans les décharges.

Obsolescence programmée

La vérité est que de nombreux appareils électroniques envoyés dans les décharges n’ont même pas besoin d’être mis au rebut – beaucoup d’entre eux fonctionnent encore ! La technologie évolue si vite que les appareils deviennent obsolètes avant même d’avoir eu la chance de s’user. Combien d’entre nous ont attendu avec impatience la fin de leur forfait de deux ans avant de se précipiter pour acheter le dernier téléphone phare de Samsung ou d’Apple ?

La question des avancées technologiques qui alimentent les déchets électroniques est encore exacerbée par les fabricants qui utilisent des stratégies telles que les mises à jour logicielles et l’arrêt du support pour les anciens modèles afin de pousser les consommateurs à acheter de nouveaux appareils. La réparation est dépeinte comme coûteuse, peu pratique et moins avantageuse que l’achat d’un appareil de remplacement doté de fonctionnalités actualisées.

Conséquences de l’élimination des déchets électroniques.

Santé et environnement

Bien que l’électronique soit sans danger pour l’utilisation au quotidien, la plupart contiennent des matériaux toxiques tels que le béryllium, le cadmium, le mercure, l’arsenic et le plomb. Lorsque les appareils électroniques sont enfouis dans une décharge, les toxines s’infiltrent dans le sol et peuvent contaminer les eaux souterraines. Bien que chaque appareil ne libère que des traces de toxines, la quantité de déchets électroniques actuellement mis au rebut représente une importante accumulation.

Au Canada, il est illégal d’exporter des déchets électroniques vers les pays en développement. Cependant, d’autres pays ont l’habitude d’expédier leurs déchets électroniques vers des pays en développement qui n’ont pas la capacité de les traiter de manière appropriée, mettant ainsi en danger l’environnement local et la santé publique. L’exposition à ces contaminants toxiques peut avoir des conséquences irréversibles sur la santé, comme le cancer, les fausses couches et les dommages neurologiques.

En outre, l’extraction des matières premières nécessaires à la fabrication de nouveaux appareils électroniques libère également des contaminants dans l’environnement.

Cybersécurité

Les conséquences de l’élimination des déchets électroniques sur l’environnement sont évidentes. Cependant, peu de personnes savent que jeter des appareils électroniques peut également présenter des dangers pour la sécurité des données et la vie privée. Cela peut sembler improbable, mais les pirates et les voleurs d’identité sont parfaitement disposés à fouiller les poubelles pour acquérir les trésors de données stockées sur les vieux appareils mis au rebut.

Même si vous effacez toutes vos informations personnelles sensibles avant de jeter votre vieux téléphone ou ordinateur portable à la poubelle, les données ne sont pas complètement éliminées du disque dur et peuvent être récupérées par des pirates informatiques habiles. Les fuites qui en résultent peuvent être financièrement et juridiquement catastrophiques pour les entreprises comme pour les particuliers.

Les entreprises professionnelles de recyclage des déchets électroniques possèdent l’expertise nécessaire pour garantir qu’aucune de vos données sensibles ne reste dans les composants de votre appareil. En fin de compte, le recyclage de vos anciens appareils peut s’avérer tout aussi important que la sécurisation de votre téléphone pendant qu’il est encore en service !

Comment réduire les déchets électroniques

Des matériaux tels que l’acier, le verre, le cuivre, l’aluminium, le fer, le plastique et les métaux précieux peuvent être récupérés des appareils électroniques obsolètes et réutilisés pour en fabriquer de nouveaux. Des entreprises comme Samsung commencent à fabriquer des téléphones écologiques à partir de matériaux recyclés. Le recyclage présente le double avantage d’empêcher les déchets électroniques de se retrouver dans les décharges et de réduire la nécessité d’extraire de nouveaux matériaux.

Le recyclage de vos vieux appareils électroniques peut sembler plus compliqué que de les jeter simplement à la poubelle, mais il existe de nombreuses ressources disponibles pour vous aider à recycler votre téléphone et d’autres appareils. La plupart des fournisseurs de téléphones peuvent se charger de recycler votre ancien téléphone lorsque vous en achetez un nouveau. Le Canada dispose d’un programme gratuit appelé Recycle mon Cell pour le recyclage des appareils et accessoires mobiles. Il peut même vous fournir une étiquette d’expédition prépayée pour envoyer votre appareil au recyclage ! Le programme Recycle mon Électronique offre, quant à lui, des points de dépôt pour les déchets électroniques dans neuf provinces du pays.

Les gouvernements ont également un rôle à jouer en créant des incitations à la réduction des déchets électroniques. Ils peuvent pousser les entreprises à proposer des systèmes de rachat des vieux appareils et encourager la réparation comme une option viable.

Aidez à réduire les déchets électroniques en achetant un téléphone usagé !

Une autre façon pour les consommateurs de contribuer à la réduction des déchets électroniques et de minimiser leur empreinte écologique est d’acheter un téléphone d’occasion. L’achat d’un téléphone usagé réduit la demande d’exploitation de nouvelles matières premières et donne une seconde vie à un appareil qui pourrait autrement devenir un déchet électronique.

Les entreprises qui cherchent à moderniser leur flotte de téléphones portables peuvent également vendre leurs anciens appareils à un revendeur de téléphones d’occasion pour éviter qu’ils ne finissent dans une décharge ou dans les mains d’un cybercriminel.

Si vous cherchez un moyen écologique de mettre à niveau votre appareil, Recycell peut vous aider ! Nous achetons des téléphones à des entreprises, les remettons en état si nécessaire et les revendons à des prix imbattables. Économisez de l’argent ET protégez l’environnement – achetez chez Recycell dès aujourd’hui !

qu-039-est-ce-qu-039-un-dchet-lectronique-et-comment-le-rduire-recycell